TeleCoop

Pour entrer dans le vif du sujet, on vous laisse découvrir 4 chiffres reflétant les enjeux du numérique.

80 % de l’impact de notre smartphone provient de sa fabrication

88 % des Français changent de téléphone alors qu’il fonctionne encore

69 % des Français souhaitent modérer leurs usages du numérique

17 % des Français sont en précarité numérique

Le numérique est un glouton en énergie et en matériaux précieux. C’est aussi un grand pollueur. Malgré l’abondance de ressources utilisées, les Français ne sont que peu conseillé vis-à-vis de leur usage du numérique et une part non négligeable de la population est exclue.

C’est ce constat qui a poussé les fondateurs de TeleCoop à agir.

Après avoir échangé avec Marion qui a fondé TeleCoop, nous en sommes convaincus : leur arrivée dans le monde de la télécommunication est une véritable bulle de fraîcheur !

Pour commencer, ils ont fait de leur entreprise une aventure collective et citoyenne en devenant le premier opérateur de télécommunication coopératif en France.

Comment fonctionne la coopérative ?

Les grandes décisions sont prises avec les sociétaires sous le principe une personne = une voix.

Ils font en sorte que 5 cercles d’utilisateurs soient représentés : les fondateurs, les salariés, les clients, les bénévoles et les partenaires. De cette manière, leurs décisions incluent tout leur écosystème.

En plus de ces grandes décisions, pendant l’année, les différents cercles d’utilisateurs sont concertés pour éclairer les choix de TeleCoop.

Pourquoi c’est écolo ?

En plus d’une organisation coopérative, les fondateurs de TeleCoop ont fait du numérique une aventure écologique et solidaire.

Quel est leur secret ?

Au cœur de leur projet, il y a le forfait téléphonique. À contre-pied des offres existantes, ils ont choisi une tarification aussi simple qu’innovante.

10 € par mois + 2 € par Giga Octet consommé

source : telecoop.fr/forfait

Ce format permet de payer en fonction de sa consommation réelle et ainsi d’inciter à une utilisation plus sobre d’internet. Le prix au Giga peut sembler élevé mais il s’agit du prix juste et diminuera au fur et à mesure que des clients rejoignent l’aventure.

A côté de ça , ils coopèrent avec Fairphone et Commown, deux entreprises engagées dans l’électronique durable et responsable. Avec l’ADEME, ils travaillent pour créer un cadre juridique à l’utilisation des données et les autres enjeux du numérique : étape obligatoire vers la sobriété !

Quels autres ingrédients chez Telecoop ?

Mettre en question la 5G
Une grande force du fonctionnement coopératif, c’est de pouvoir écouter ses sociétaires dans les questions de société. TeleCoop pourra ainsi porter la voix de sa communauté, par exemple sur le déploiement de la 5G qui est largement discuté.

Favoriser un internet libre
Ils se positionnent pour un internet libre, et souhaitent accompagner leurs utilisateurs vers des bonnes pratiques qui respectent la vie privée et permettent de s’émanciper des multinationales comme les GAFAM américains ou les BATX chinois.
Comment ? En créant par exemple un tableau de bord de la vie citoyenne numérique où l’on peut visualiser son impact environnemental et recevoir des conseils pour le réduire.

Ré-humaniser le secteur du numérique
Depuis des années, une tendance de fond du secteur numérique vise à écraser les coups humains et à délocaliser. À l’inverse, TeleCoop veut prendre le temps avec les gens et pour les gens. Tous leurs salariés travaillent en France et ils intègrent 1 à 1 chacun de leurs nouveaux clients.
Ils souhaitent lutter contre l’exclusion et la précarité numérique grâce à 2 stratégies :

  • Proposer une offre solidaire plus accessible
  • Organiser des partenariats et des ateliers de familiarisation avec le numérique

Cette logique d’accompagnement et d’inclusion fait partie de l’ADN de TeleCoop.

Génial ! Où ils en sont ?

Début novembre 2020, au moment du lancement de leur offre, ils avaient réuni leurs 80 premiers sociétaires et 750 pré-inscrits au forfait téléphonique qu’ils intègrent 1 par 1, humainement. Voici leur plan pour la suite !

Source : telecoop.fr/societaire

Aidons-les à accélérer leur déploiement et devenir le premier télécom français engagé !

Part sociale (min. 100€)
Concrètement : 100€ investis ➡️
25 € de réduction d’impôt, dividendes éventuels et participation à la gouvernance de TeleCoop

Comprendre les modes de financement (prêt, obligations, actions, royalties)

NAMé Recycling

Récupérer, Recycler et Revaloriser.

Ce sont les 3 mots d’ordre de NAMé, entreprise belgo-camerounaise. Dans un pays recyclant seulement 10% de ses 600 000 tonnes de plastique, NAMé s’est associé avec les producteurs de bouteilles plastiques pour initier un fonctionnement plus circulaire de cette ressource.

Avec 3 usines ouvertes depuis sa création en 2016 et plus de 73 millions de bouteilles recyclées, nous vous proposons d’investir aujourd’hui dans la croissance de cette entreprise d’avenir. Les fonds investis serviront de fonds de roulements, et leur permettront d’investir dans des panneaux solaires et des procédés de gestion de l’eau plus innovants.

Car quand plus de croissance signifie plus de plastique recyclés, nous au Kopeck écolo on dit oui !

150 000 € financés grâce à vous !

Comprendre les modes de financement (prêt, obligations, actions, royalties)