Liquidis

Vous aimez et buvez de la bière artisanale ?
Vous avez aidé les brasseries artisanales à passer de 250 à presque 2000 durant les 8 dernières années.

Ce boom n’a malheureusement pas été suivi d’un boom des malteries qui fournissent le malt, ingrédient clé du brassage. Pourtant, la France est le premier exportateur mondial de malt alors il est tant de réorienter cette production.

Il faut exploiter la force de notre territoire en transformant et consommant cette production de malt localement !

Liquidis est en train de saisir cette opportunité en créant une malterie-brasserie artisanale innovante 100% Bio produisant des bières variées à un prix raisonnable.

Pour se lancer dans cette aventure, Liquidis fusionne avec SOMA, une autre brasserie. Ils combinent ainsi leurs savoir-faire et leur passion :

  • Liquidis rassemble 3 amoureux de la bière de qualité : Sébastien entrepreneur, Alain maître brasseur et Vincent développeur commercial.
  • SOMA regroupe un passionné d’agriculture : Guillaume et un agronome, malteur, porteur de recettes traditionnelles : Michel.

Pourquoi c’est écolo ?

Une malterie locale commerce avec les agriculteurs locaux en leur achetant leur orge au lieu qu’il soit vendu aux malteries exportatrices. Résultat, l’orge est maltée localement et le malt transformé par les brasseries locales. Cette organisation favorise les circuits courts et réduit l’empreinte carbone liée au transport des céréales.

En plus, la gestion autonome de la transformation leur permet de contrôler la qualité des céréales bio et de maîtriser la recette d’élaboration du malt et des bières. Cette indépendance, ils comptent la partager avec les brasseurs locaux qui sont impatients de se fournir en malt de qualité venant de leur territoire.

D’ailleurs, leur malt est transformé à partir du sorgho, de l’orge originaire du Sahara résistant à la chaleur et au manque d’eau liés au réchauffement climatique.

Pourquoi les soutenir ?

Grâce à la collecte, ils vont mécaniser leur atelier de fabrication de malt, pour pouvoir élaborer différents types de malts Bio en conservant toutes leurs qualités naturelles aux variétés de céréales soigneusement sélectionnées (variétés spécifiques, variétés garanties naturellement sans gluten) et assurer des torréfactions à la carte.

La région Nouvelle Aquitaine et le pôle de compétitivité Agri Sud-Ouest Innovation leur fait déjà confiance tout comme les dizaines d’investisseurs qui leur ont déjà permis d’atteindre 95% de leur collecte !

Pourquoi pas vous ?!

Prêt à 4.5% d’intérêts (50€ min.)
Concrètement, pour 100 € investis → 112.9 € récupérés au bout de 5 ans.

Comprendre les modes de financement (prêt, obligations, actions, royalties)

Bascule Argoat

Bascule Argoat est une association œuvrant pour la transition écologique démocratique sociale et intérieure basée depuis 2019 dans un incroyable lieu de vie : l’ancienne blanchisserie de l’Abbaye de Langonnet.

L’intention des 12 bénévoles qui en font partie est triple :

  • Sensibiliser des personnes aux enjeux environnementaux et démocratiques
  • Développer des projets de transition pour le centre ouest Breton.
  • Vivre dans ce lieu en approfondissant la sobriété matérielle et la gouvernance partagée

Pourquoi c’est écolo ?

Chacune de leurs intentions est teintée d’écologie.

Leur mode de vie actuel leur permet de réduire leur empreinte carbone annuelle à moins de 6 tonnes contre 12 tonnes pour un Français moyen. Ils innovent pour continuer à s’améliorer.

Ils diffusent leurs connaissances et savoirs-faire lors de chantiers participatifs et d’ateliers.

Enfin, ils sont engagés pour la transition de leur territoire, notamment en co-organisant l’événement rendez-vous à Collaps’hill dont la prochaine édition est planifié pour l’été 2021. Ils y ont soulevé des questions comme la place de l’argent, l’accès à l’eau, la démocratie et bien d’autres encore. Ils et elles organisent des ateliers d’interpellation des élus sur les questions sociétales.

Pourquoi on leur fait confiance ?

Bascule Argoat est une expérience de vie issue La Bascule. Ce mouvement citoyen soutient et crée une synergie entre les associations et mouvements existants agissant pour la transition.

L’équipe de 12 personnes est multigénérationnelle, de 18 à 48 ans, et pluriprofessionnelle : les membres travaillent dans les domaines du droit à la gestion en passant par la vente et le bâtiment.

Ils sont formés aux outils d’intelligence collective, de gouvernance partagée, qu’ils pratiquent au quotidien et sont investis à plein temps pour soutenir la transition.

Pourquoi contribuer ?

Ils ont besoin de votre aide pour rénover leur lieu d’action : l’ancienne blanchisserie. Comme une image vaut mille mots, voila concrètement ce que vous leur permettez de réaliser en les soutenant :

Leur collecte de don sur Kengo s’est terminée, ils ont collecté 15 000 € sur les 20 000 € recherchés

Donnons-leur un coup de pouce pour ce chantier !

Dons défiscalisés
100 € donnés →34 € après défiscalisation

La Tribu

Vous ne pouvez vous passer d’un café ou d’un thé
mais êtes toujours soucieux de savoir d’où il vient, comment il a été produit et par qui ?

Thibault et Julien sont comme vous.
En 2018, lors d’un voyage au Pérou, ils rencontrent les producteurs de cafés et sont heureux de pouvoir mettre des images et des visages sur l’origine de cette boisson. Pour partager ce lien, ils créent la Tribu : une marque participative et responsable de produits d’épicerie qui génère de l’impact, de la graine à l’assiette.

Concrètement, ils développent en collaboration avec les consommateurs et les petits producteurs des produits d’épicerie bio et équitables.

Super on va se régaler mais pourquoi c’est écolo ?

Tous leurs produits sont issues de l’agriculture biologique pratiquant l’agro-écologie et l’agro-foresterie. Les grands arbres apportent l’ombre nécessaire à la bonne température des plants de café, améliorent la qualité de l’eau et entretiennent la biodiversité. Les petits producteurs sont aussi impliqués dans la reforestation et participent ainsi activement à la lutte contre le réchauffement climatique.

Côté social, tous les producteurs travaillent selon les règles du commerce équitable.
Les conditions de travail sont décentes et la rémunération supérieure à un seuil minimum. Grâce à ce label, les communautés locales bénéficient du rayonnement du commerce du café !
En France, la Tribu emploient des travailleurs en situation de handicap et élaborent ses nouveaux produits en faisant participer ses consommateurs.

Aujourd’hui, ils font le lien entre 1000 petits producteurs et une communauté de 8000 consomm’acteurs !

Grâce à la collecte, ils vont dupliquer leur modèle dans d’autres filières comme le quinoa, le chocolat ou le riz. Comme leur nombre de points de vente ne fait qu’augmenter ( plus de 100 à l’heure actuelle), ils recruterons de nouveaux passionnés afin de suivre la demande.

Rejoignez la Tribu et participez à cette aventure humaine, écologique et gourmande !

Investissement en royalties à partir de 10€
Concrètement : 100€ investis ➡️ 223,2€ soit 0,001% du CA sur 5 ans

Comprendre les modes de financement (prêt, obligations, actions, royalties)

Railcoop

Railcoop : un pari osé rendu possible !

On pourrait croire qu’il faut être un géant des transports pour se lancer dans le ferroviaire. Et pourtant, la coopérative Railcoop, créé en 2019 est en train de montrer que c’est possible. Ce pari est d’autant plus impressionnant qu‘ils prévoient de se lancer là où la SNCF a éprouvé des difficultés: sur le transport de marchandises, les lignes de passagers entre villes de province et le train de nuit.

Le constat qui met en mouvement

Fraîchement installé dans le Lot, Nicolas Debaisieux a envie de créer une entreprise respectueuse de l’environnement. Sensibilisé au domaine du transport, il s’est bien vite intéressé au train.

Les chiffres parlent d’eux même : alors que 90% des français vivent à moins de 10km d’une gare et que le train émet 12 fois moins de CO2 que la voiture ou l’avion, le train reste trop peu utilisé. Résultat des courses, l’utilisation de la voiture devrait exploser avec 34% de traffic routier en plus prévu d’ici à 2050.

Nicolas a une idée en tête. Il en est convaincu que dans le ferroviaire c’est l’offre qui fait la demande. Autrement dit c’est en ouvrant plus de lignes que les gens prendront plus le train. Et quand on sait que 30% des gares ne sont plus desservies par un service ferroviaire, on comprend qu’il y a du potentiel.

Leur recette

Très vite, l’aventure Railcoop devient collective. Car l’aventure du rail ne s’entreprend pas seul! La société coopérative d’intérêt collectif ou SCIC est créée en 2019. Ce statut coopératif permet d’inclure des particuliers, mais aussi des collectivités locales et des associations dans la gouvernance de l’entreprise sous le principe 1 sociétaire = 1 voix.

Autres points intéressants de la SCIC, les rémunérations sont plafonnées et les bénéfices sont réinjectés dans l’entreprise. Ainsi le maximum d’argent est utilisé pour remplir la mission de Railcoop.

Atout important, leur équipe est agile, composée de gens différents et compétents dans leur domaine pour avoir une palette large de solution en cas de problème technique.

Leur feuille de route

Ils vont relancer leur première ligne de transport de marchandises entre Figeac et Toulouse dès mai 2021. S’ensuivra la très attendue ligne Bordeaux – Lyon, passant par Limoges et Montluçon, prévue pour 2022.

Deux autres lignes de passagers sont à l’étude : Toulouse – Rennes, et Lyon – Thionville.

Comment les soutenir ?

Pour obtenir la licence ferroviaire autorisant le transport de passagers en France, ils doivent réunir 1,5M€ de capital social et c’est là que vous entrez en jeu !

En souscrivant à une part sociale de 100€, vous avez le droit à une déduction fiscale de 25%1 à condition de garder les parts au minimum 5 ans. Si Railcoop fait des bénéfices, les parts sociales peuvent être rémunérées, à un taux de rendement plafonné légalement2.

Devenir sociétaire de Railcoop c’est avant tout rejoindre une aventure citoyenne et participer à recréer une offre de mobilité bas carbone sur des itinéraires peu desservis par les transports publics.


1 le taux de 25% est valable depuis le 10 août 2020 et jusqu’au 31 décembre 2020. Après cela, le taux n’est pas encore connu, il devrait être compris entre 18 et 25%.

2 Le plafond au 30 septembre 2020, et depuis le 5 février 2020 est de 2,12%

Sunoleo

D’où vient l’oxygène que l’on respire chaque jour ?

Des arbres, oui mais pas que ! Nous devons 1 respiration sur 2 à l’océan et ses organismes capables eux-aussi de réaliser la photosynthèse.1

Les phytoplanctons, des organismes végétaux microscopiques, ainsi que certaines espèces d’algues nous donnent du dioxygène en échange d’un peu de soleil et de CO2.

Sunoleo veut se servir de cette solution qu’offre la nature afin de réduire nos émissions carbonnées !

Comment ? En cultivant des microalgues dans des photobioréacteurs. L’installation récupèrera les fumées des industriels, les filtrera et nourrira ces microalgues de CO2. En sortie, de l’oxygène et… des algues.

Les algues seront utilisées comme nourriture animale ou humaine, cosmétiques ou transformées en biogaz.

Le biogaz ça reste du gaz non, ça pollue ?

Sur l’ensemble de la chaîne de vie du biogaz, en comparaison au gaz naturel, on diminue de 90% les émissions carbone liées2. Chauffage, industrie, transport… beaucoup de systèmes fonctionnent encore grâce à cette source d’énergie alors autant la rendre la plus saine possible !

L’équipe progresse vite et a validé sa technologie en construisant un photobioréacteur de 5m3, l’équivalent de 20 à 100 fois votre ballon d’eau chaude en volume. Il permet de cultiver de la spiruline une microalgue connue pour ses qualités nutritives.

D’ailleurs, la fondation montée par Bertrand Picard, Solar Impulse, a identifié Sunoleo comme l’une des 1000 entreprises capables de changer la donne dans la lutte contre le changement climatique. Si on leur faisait confiance ?

Pour dupliquer leur modèle à grande échelle et répandre leur solution, ils ont besoin de vous !

Actions et réduction d’impôts sur le revenu de 25% (min. 100€)
Concrètement : 100€ investis ➡️ 100€ d’actions et 25€ en moins sur vos impôts

Comprendre les modes de financement (prêt, obligations, actions, royalties)

1Article de Surfrider intitulé L’océan : puit de carbone et fournisseur d’oxygène

2Analyse publiée dans Biométhane et climat : font-ils bon ménage ?